By jeanmarcmorandini.com
Santé

Addiction médicamenteuse : Chaka Khan entre en désintox pour ne pas mourir comme Prince


0

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la chanteuse Chaka Khan indique qu'elle va suivre un lourd traitement contre l'addiction aux opiacés médicamenteux. Elle craint de faire une overdose comme son ami Prince.

Les représentants de Chaka Khan ont annoncé que celle qui a remporté 10 Grammy Awards artiste est entré dans une cure de désintoxication ce qui lui fait reporter toutes les dates de concerts prévus pour le mois de Juillet.  Chaka a lutté contre une dépendance aux médicaments antidouleurs et s'est volontairement enrôlée dans un programme pour être en bonne santé et le rester.

Dans le cadre du traitement ambulatoire qui suivra, les médecins lui ont demandé de reprendre toutes les représentations à partir du 1er Août et les enregistrements à la mi-juillet."

Elle a également posté un tweet pour exprimer la raison de sa décision à ses fans.

Chaka Khan a également annoncé le report de ses concerts jusqu'en août, bien qu'elle devrait recommencer à enregistrer un nouvel album dès le mois de juillet.

Sa sœur Yvonne Stevens a assuré suivre une cure de désintoxication avec elle. «En raison de tous nos camarades qui ont perdu leur bataille contre les médicaments», a-t-elle écrit sur  Facebook , «nous avons décidé que cela ne serait pas notre sort». 

Peu avant sa mort, Prince aurait été traité pour une overdose de médicaments opiacés. L'autopsie effectuée sur le corps du chanteur avait montré qu'il est décédé d'une overdose d'opioïde. Les  Etats-Unis  font face à une  épidémie  sans précédent, qui tue environ 40 personnes chaque jour.

Ce genre d’accident explose outre-Atlantique, où les autorités sanitaires parlent de véritable épidémie ! Une nouvelle étude a révélé que de nombreux patients peuvent devenir accros à ces médicaments obtenus sur ordonnance. L'étude, qui a été publié dans le numéro de Juin de la revue de la douleur, a constaté que des mois après la chirurgie de remplacement articulaire, de nombreux patients continuent à prendre de puissants analgésiques opioïdes sur ordonnance. Le résultat de l'étude est cruciale étant donné le nombre croissant de chirurgies de remplacement des articulations et l'augmentation du taux de surdose d'opiacés constatées aux Etats-Unis.

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page