By jeanmarcmorandini.com
Forme

Est-il possible de réduire son âge biologique grâce au sport ? Oui, répondent les chercheurs de l'UCL !


0

Est-il possible de réduire son âge biologique grâce au sport ? Oui, répondent les chercheurs de l'UCL ! Leurs résultats de recherche viennent d’être publiés dans la prestigieuse revue Science Advances.

Des chercheurs UCL ont réussi à démontrer que l’activité physique pourrait maintenir le capital jeunesse de nos cellules. Depuis la nuit des temps, on essaie de comprendre pourquoi, et surtout, comment l'être humain vieillit, histoire de pouvoir retarder les effets du vieillissement.

Différentes théories existent. Parmi elles, on retrouve la théorie de la longueur des télomères qui dicte la durée de vie des cellules. 

"Les télomères, notamment constitués d'ADN, sont présents à l'extrémité de chacun de nos chromosomes. A chaque division cellulaire, ces télomères ont tendance à se raccourcir et donc la fonction protectrice de l'ADN diminue", est-il indiqué dans l'étude. "C'est l'une des explications du phénomène de vieillissement." 

Pour pallier à ce problème, deux chercheurs de l’UCL, Anabelle Decottignies (Institut de Duve) et Marc Francaux et Louise Deldicque (laboratoire de physiologie de l’exercice) ont réussi à démontrer que l'activité physique pourrait se révéler intéressante pour protéger nos télomères.

Il semblerait que l'activité physique, et plus particulièrement l'entrainement en endurance, puisse avoir un effet protecteur sur la longueur de télomères et une action bénéfique sur le vieillissement biologique. Pourquoi ? "Les télomères sont protégés par des molécules spécialisées appelées TERRA qui agissent probablement comme des boucliers protecteurs autour des télomères, ce qui leur confère une sorte de seconde peau."

Les chercheurs UCL ont testé dix volontaires, âgés d’une vingtaine d’années, en leur demandant de pédaler pendant 45 minutes soit à 50 %, soit à 75 % de leurs capacités physiques. Les résultats montrent que la quantité de TERRA dans le quadriceps était augmentée d’environ 30 % chez les individus ayant pédalé à 50 % de leurs capacités et de plus ou moins 100 % chez ceux ayant pédalé à 75 % de leurs capacités.

Soit, plus l'effort est intense pour un individu, plus son niveau de TERRA intramusculaire est élevé en période de récupération.

La recherche UCL a été testée chez des jeunes adultes, mais tout porte à croire que cette protection peut également être renforcée chez la personne âgée. Une découverte supplémentaire qui permet de prescrire la pratique d'une activité physique pour ralentir les effets de la vieillesse !


A 101 ans, Mieko Nagaoka continue de nager... by morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page