By jeanmarcmorandini.com
Santé

Prise de poids : Un point sur la thyroïde avec le Docteur Jean-Michel Cohen


0

Vous êtes nombreuses à être concernées par des soucis de thyroïde qui peuvent dans certains cas même avoir été responsables de votre prise de poids.

Petit rappel sur la thyroïde : La glande thyroïde, située à la base du cou est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Cette glande sécrète une hormone appelée thyroxine qui participe à la régulation du métabolisme notamment et assure un grand nombre de fonctions primordiales à l'équilibre du corps. Les maladies thyroïdiennes sont relativement nombreuses puisqu'elles concernent en France une femme sur huit !

On distingue 2 grands types de pathologies : l'hypothyroïdie, qui entraîne un ralentissement de l'ensemble du métabolisme ; et l'hyperthyroïdie qui à l'inverse accélère les fonctions du corps ; S'ajoute également des inflammations de la thyroïde d'origine auto-immune ou non et d'autres maladies plus spécifiques mais qui viennent également déséquilibrer le fonctionnement de la glande.

Dans le cadre du programme, sachez que ces pathologies ne sont en rien un frein ! Il est vrai qu'une thyroïde mal équilibrée peu faire prendre du poids ou gêner la perte de poids, mais une fois votre taux de TSH stabilisé (contrôlé par prise de sang), vous vous retrouvez quasiment dans la même situation que quelqu'un qui n'aurait pas de trouble thyroïdien.

A la suite du diagnostic, le lévothyrox est le médicament le plus fréquemment prescrit par le médecin traitant comme traitement substitutif pour remplacer la thyroxine naturelle lorsque celle-ci n'est plus sécrétée en quantité suffisante par la thyroïde. Prenez bien la précaution de vérifier régulièrement auprès de votre médecin traitant que la dose que vous prenez correspond bien au niveau idéal, et veillez en pratique à bien consommer ce médicament le matin à jeun et au moins 20 minutes avant le petit déjeuner afin d'assurer une bonne assimilation.

D’un point de vue alimentaire, je vous invite à ne pas consommer de soja sous toutes ses formes (tofu, boisson au soja, dessert au soja, etc...) qui peut interagir avec le médicament.

Et avec une hypothyroïdie, il est préférable d'éviter ou limiter les aliments dits "goitrogènes" comme les crucifères (cresson, chou, brocoli, navet, rutabaga, radis, feuille de moutarde, raifort), le millet, le manioc ainsi que l'arachide qui peuvent entraver l'utilisation de l'iode par la glande thyroïde.

En revanche, les crucifères étant tout de même bons pour la santé, il n’est pas recommandé de les retirer totalement de son alimentation, seulement de les faire légèrement cuire afin de réduire l’activité des molécules goitrogènes.


Obésité: Au Mexique le métro est gratuit contre... by morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page