By jeanmarcmorandini.com
Santé

Cancers ORL : il faut consulter quand les symptômes persistent


0

La Société Française de Carcinologie Cervico-Faciale oraganise une semaine de sensibilisation aux cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS ), du 19 au 23 septembre pour le public et les professionnels de santé.

Le cancer des VADS est la septième cause de décès par cancer en Europe, presque aussi répandu que le cancer pulmonaire (50 %) et deux fois plus élevé que celui du col de l’utérus. En 2012, on estime le nombre de nouveaux patients diagnostiqués en Europe à plus de 150 000, soit l’équivalent de deux fois le nombre de siège du stade olympique de Londres.

Malgré sa sévérité et sa prévalence grandissantes, le niveau de dépistage et de prise en charge de ce type de cancer reste faible:

  • Au dépistage 60 % des patients présentent une maladie localement avancée
  • 60% des patients risquent de décéder au bout de 5 ans.

En 2015, 14 700 personnes ont développé un cancer des VADS dont une majorité d'hommes. « Les hommes sont encore plus touchés que les femmes mais nous constatons une augmentation de l’incidence chez ces dernières à cause du tabagisme », affirme Antoine Moya-Plana, de l’Institut Gustave-Roussy (Villejuif, Val-de-Marne) sur le site Pourquoi Docteur. "Même si les hommes développent deux à trois fois plus de cancers des VADS, l’incidence augmente chez les femmes. Ces cancers surviennent chez des patientes après 40 ans mais on a récemment constaté une augmentation de ces cancers chez les sujets plus jeunes."

Quels sont les facteurs de risque:

  • Le tabac: Les fumeurs présentent plus de risque que les non-fumeurs
  • L’Alcool: Les hommes qui boivent plus de trois verres par jour, et les femmes qui boivent plus de deux verres par jour ont significativement plus de risque de développer un cancer des VADS
  • Le virus HPV: l’incidence des cancers de la gorge augmente du fait de certains sous-types de papillomavirus

La gorge qui est touchée mais aussi la bouche et l'œsophage. Le diagnostic est souvent tardif, réduisant les chances de survie des patients. Repérées à temps, ces tumeurs guérissent pourtant dans 80 à 90 % des cas.

 « Un tiers des cancers ORL vont se révéler par un simple ganglion qui enfle, indique le Dr José Rodriguez, de l’Institut Curie (Paris). Il y a donc une boule dans le cou. » Pire : « Ils sont ressentis par tous les Français, plusieurs fois dans l’année », ajoute Antoine Moya-Plana.

La définition « 1 pour 3 » développée par les experts signifie que les médecins généralistes devraient adresser leurs patients à un spécialiste des VADS s’ils présentent UN des symptômes suivants depuis plus de TROIS semaines.


Céline Dion a révélé qu'une de ses soeurs se... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page