By jeanmarcmorandini.com
Santé

Pourquoi les nausées matinales pendant la grossesse peuvent être un bon signe ?


0

Alors que des nausées et des vomissements pendant la grossesse sont certainement désagréables, elles pourraient très bien être un signe que les choses avancent bien.

Selon une nouvelle étude publiée dans JAMA Internal Medicine, ces symptômes - communément appelés les  nausées matinales  , mais qui peuventt se produire à tout moment de la journée - peuvent être associées à un risque réduit de perte de foetus.

Les femmes ayant des nausées matinales ont de 50 à 75% moins de risque de perdre leur fœtus comparativement à celles n'ayant pas eu de nausées, ont affirmé des chercheurs, dont les travaux ont été publiés dans la revue américaine JAMA Internal Medicine. 

Sur les 797 femmes enceintes de l'étude, 188 ont fait une fausse couche. 

Après avoir été enceinte pendant deux semaines, près de 18 pour cent des femmes ont signalé des nausées sans vomissement et environ 3 pour cent ont rapporté des nausées avec vomissements. Ces chiffres ont grimpé à 57 pour cent et 27 pour cent, respectivement, pour la huitième semaine de grossesse .

Les auteurs ont analysé les informations fournies par toutes les femmes de l'étude qui ont tenu un compte rendu quotidien de leurs nausées et vomissements entre la deuxième et la huitième semaine de grossesse puis ont ensuite répondu à un questionnaire mensuel jusqu'à la 36e semaine.  
Les nausées et vomissements s'arrêtent au quatrième mois de la grossesse. Mais certaines peuvent avoir ces symptômes jusqu'à l'accouchement. 
Les causes restent indéterminées mais les chercheurs pensent que les nausées pourraient protéger le fœtus contre les toxines et d'autres micro-organismes se trouvant dans la nourriture et les boissons absorbées par la mère. 
"L'idée que les nausées du matin indiquent une grossesse qui se passe bien est très répandue depuis longtemps mais nous ne disposions pas jusqu'alors de données statistiques solides pour conforter cette croyance", souligne Stefanie Hinkle, chercheuse à l'Institut américain de santé infantile et du développement humain (NICHD) et l'un des principaux auteurs de ces travaux.
"Notre étude traque les symptômes depuis les toutes premières semaines de la grossesse, juste après la conception, et confirme qu'il y a un lien entre les nausées et une nette réduction du risque de fausse couche".





Italie : De plus en plus de femmes tombent... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page