By jeanmarcmorandini.com
Beauté

Epilation laser, minceur par le froid: l'ANSES alerte aux effets indésirables


0

Certains appareils de soins esthétiques, comme ceux utilisant des lasers ou de la lumière pulsée pour épiler ou détruire les cellules graisseuses (lipolyse), exposent à des effets indésirables, a averti l’Anses , qui préconise de revoir le cadre réglementaire.

« Face aux effets observés et rapportés par de nombreuses études cliniques, l’Anses conclut à la nécessité de prendre des mesures visant à limiter la survenue d’effets indésirables », explique l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, dans un avis sur les risques liés à l’utilisation des « appareils à visée esthétique ».

"Dans le cas des appareils à visée d’épilation, les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont des réactions inflammatoires immédiates, localisées, de faible intensité et de faible durée. Les troubles pigmentaires, plus tardifs, sont observés moins fréquemment. Des sensations de brûlures et des douleurs modérées pendant les séances, qualifiées par les experts d’effets indésirables légers, sont également rapportées. Des effets plus importants sont observés après des usages inadaptés des appareils : brûlures cutanées profondes et brûlures oculaires.

S’agissant de la lipolyse, les effets indésirables rapportés les plus fréquents sont des inflammations importantes et des douleurs. Peuvent également survenir, plus rarement, des cas d’hyper- ou hypo pigmentation transitoire, d’acné ou de croûtes, en cas d’utilisation de diode laser, de cryolipolyse ou de massages mécaniques. La cryolipolyse entraîne des effets secondaires immédiats : érythème, inflammation avec œdème et douleur ; ces effets régressent spontanément en quelques heures.

L’Agence remarque par ailleurs que les principes de fonctionnement et d’efficacité de certains de ces appareils ne sont pas démontrés.

Au vu des résultats de l’expertise, elle recommande de revoir l’ensemble du cadre réglementaire associé aux appareils à visée esthétique et à leur utilisation, dans l’objectif d’améliorer la protection de la santé et de la sécurité des usagers, autant dans un cadre professionnel que domestique.

Elle indique qu'il faut soumettre les appareils à visée esthétique, y compris à usage domestique, aux mêmes exigences que celles applicables aux dispositifs médicaux afin de garantir des niveaux d’efficacité et d’innocuité satisfaisants. Les appareils concernés incluraient notamment ceux utilisant les rayonnements optiques (lasers et IPL), les ultrasons non focalisés, le froid ou les radiofréquences.

L’Anses recommande la mise en place d’une information obligatoire préalable des personnes qui s’exposent à des actes à visée esthétique concernant le risque de survenue d’effets indésirables."

 

 

 




Regardez ce qu'il se passe pour vos poils lors... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page