By jeanmarcmorandini.com
Régime

L’alimentation joue un rôle important dans la santé de la peau


0
Le Docteur Laurence Lévy-Dutel (endocrinologue-nutritionniste) explique sur le site abcdrégime que la peau n’est pas une simple enveloppe et est d'ailleurs l’un des organes les plus important de notre corps. Au fur à mesure de l ‘avancement de la vie, la peau se fatigue : peau fine, sèche, tacheté, moins souple.Il est essentiel de prendre soin de sa peau et cela le plus tôt possible. L’entretien quotidien, les produits cosmétiques, mais aussi une alimentation adaptée, permettent de ralentir le vieillissement prématuré de la peau. À condition que la pollution, le tabac, l’alcool, le stress, l’excès de soleil et le manque de sommeil ne viennent pas tout gâcher. 
L’eau concourt à notre bien-être et à notre santé et représente en moyenne 60% à 70% de notre poids. La peau se compose de 70% d’eau, 27% de protides, 2.5% de lipides et 0.5% de minéraux. La peau joue un rôle fondamental de barrière entre l’intérieur et l’extérieur du corps. Pour l’y aider, la sueur et le sébum forment à sa surface de la couche cornée un film protecteur hydrolipidique qui s’oppose à l’évaporation de l’eau. Par ailleurs, la peau contient des lipides qui forment un "ciment intercellulaire" qui a un rôle de capteur d’eau de cohésion, de rétenteur d’eau et d’imperméabilisant de la couche cornée. L’équilibre de ces éléments confère à la peau un aspect lisse et bien hydraté. Sous l’influence d’agressions extérieures et répétées, la peau manque d’eau en surface ce qui peut conduire à une désorganisation des lamelles de lipides. Résultat, la peau se flétrit, des failles se forment et des écailles squameuses apparaissent. Le film hydrolipidique, beaucoup moins efficace, ouvre la voie aux tiraillements, aux rougeurs et aux irritations.
Une peau déshydratée se rencontre aussi bien sur une peau sèche que sur une peau normale et mixte. C’est une peau qui tire et qui est rugueuse au toucher. Une peau desséchée se caractérise d’abord par une perte de sa souplesse, elle est rêche, parfois craquelée avec des ridules, d’aspect terne. Parfois elle desquame et provoque des sensations de tiraillement, de brûlure, d’inconfort. Elle révèle une grande fragilité au savon, aux frottements, à l’eau chaude, à l’eau calcaire. Lorsque la peau perd de l’eau, la couche cornée ne remplit plus sa mission de retenir l’eau et de repousser les agresseurs: l’eau s’évapore de plus en plus, et c’est un cercle vicieux. 
Pour maintenir l’organisme en bonne santé, les pertes en eau doivent toujours être compensées par les apports. La soif est d’ailleurs un mécanisme par lequel l’organisme " avertit " qu’il est en état de déshydratation et c’est pourquoi il n’est pas bon d’attendre d’avoir soif pour boire. Notre corps élimine quotidiennement environ 2.5 litres d’eau (urine, respiration, sueur…). La quantité globale d’eau nécessaire à un adulte est d’environ 2,5 litres par jour dont environ 1 litre est apporté par les aliments et 1,5 litre par les boissons (thé, café, soupe, tisane…). Nos besoins augmentent en cas de fièvre, sport et chaleur. 
La vitamine E contribue à la souplesse de la peau. Par son action anti-oxydante, elle lutte contre le vieillissement prématuré cellulaire de la peau. En effet, elle intercepte les radicaux libres et empêche la destruction de lipides protecteurs de la peau. Elle favorise la cicatrisation des plaies. Elle maintient l’hydratation de la peau et prévient l’apparition des tâches brunâtres.
Comme la vitamine A et la vitamine C, la vitamine E, puissant anti-oxydant, agit contre les maladies cardio-vasculaires et les cancers. Elle fluidifie le sang. Ainsi il faut être prudent chez les personnes qui ont tendance à saigner ou suivent un traitement anticoagulant. Il n’existe pas de manifestation clinique en cas de surdosages. La vitamine C illumine le grain de la peau et prévient l’apparition des rides.   La vitamine A ou rétinol et le bêta-carotène précurseur de la vitamine A contribuent à la beauté de la peau. Ils hydratent la peau et activent le renouvellement des cellules du derme. Ce sont de puissants anti-oxydants. Ils luttent contre les effets toxiques des radicaux libres et préservent le derme des dommages causés par les ultra-violets. Le bêta-carotène est présent dans les aliments végétaux colorés comme la pêche, la carotte, l’abricot, le potiron, la mangue, le melon, le poivron, la patate douce. Le bêta-carotène partage son activité anti-oxydante avec les autres pigments caroténoïdes présents dans l’épinard, le fenouil, le chou vert, ainsi que le lycopène (autres pigments) de la tomate. Il n’existe pas de risque de surdosage en bêta-carotène. La vitamine A prévient les cancers cutanés et favorise la cicatrisation. A noter que la vitamine A joue un rôle primordial sur l’acuité visuelle et en particulier sur la vision nocturne. Elle permet de prévenir la cataracte. 
  Le menu beauté: Petit déjeuner avec pain complet, beurre, kiwi et fromage blanc Déjeuner avec carottes râpées, lapin à la basquaise, mâche, roquefort, orange Collation avec yaourt et compote d’abricot Dîner avec avocat, omelettes, salade d’épinards, fromage de chèvre, mangue
Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page