By jeanmarcmorandini.com
Santé

Les médecins demandent une augmentation du prix de la consultation


0

Deux des principaux syndicats de médecins généralistes, l'Unof-CSMF et MG France  appellent lundi les professionnels à augmenter de deux euros le prix de leur consultation.

 Une hausse réalisée sans le consentement de l'Assurance maladie, que les deux syndicats proposent de « justifier » en appliquant un « dépassement pour exigence ».

Selon la Convention médicale, en cas de « circonstances exceptionnelles de temps ou de lieu dues à une exigence particulière du malade non liée à un motif médical », le praticien peut en effet facturer un montant supérieur au tarif opposable. « 25 euros, c'est la base » « Dans la quasi-totalité des cas, la mutuelle rembourse le dépassement d'honoraire aux patients », assure le Dr Claude Leicher, président de MG France qui, en mai, avait été menacé de sanctions par sa caisse d'assurance maladie après avoir déjà appliqué cette hausse tarifaire. « 25 euros, c'est la base pour avoir une équité de traitement avec les autres spécialités après cinq ans de blocage tarifaire, mais cela ne fixe pas le montant que l'on souhaite obtenir avec la nouvelle convention », a poursuivi le Dr Leicher.

Les résultats de cette enquête sont sans équivoque sur la volonté des médecins généralistes :

- 80% veulent augmenter unilatéralement le tarif de la consultation à 25€,
- 72% veulent augmenter le tarif de la visite, 66% sont pour doubler le montant de la consultation pour la création d’un dossier médical d’un nouveau patient dont on devient le médecin traitant ainsi que pour les consultations longues,
- 82% refusent d’appliquer le tiers-payant généralisé,
- 73% sont pour une grève administrative vis-à-vis des caisses primaires d’assurance maladie.
La situation de la médecine générale se dégrade jour après jour pour devenir aujourd’hui la spécialité médicale la moins attractive pour les futurs médecins. A ce rythme, l’accès à un médecin traitant va devenir de plus en plus difficile pour les français. Le médecin généraliste français, avec un revenu net de 26€ de l’heure, a le revenu européen le plus bas des médecins généralistes.
L’UNOF-CSMF appelle donc l’ensemble des médecins généralistes à :
- augmenter unilatéralement le tarif de leur consultation à 25€ (C+DE ou CS+DE) avec la possibilité de prendre un DE plus élevé en fonction du contenu de leur consultation,
- refuser d’appliquer le tiers-payant généralisé,
- continuer la grève administrative.
 « Parler d'une stagnation des revenus est inexact et trompeur », estime de son côté l'Assurance maladie, qui rappelle que les médecins généralistes ont bénéficié de nouveaux éléments de rémunération (majoration personnes âgées, forfait médecin traitant, rémunération sur objectifs de santé publique, etc.) ayant eu pour effet « d'augmenter leur rémunération de 8,9% sur les quatre dernières années ». « Commencer l'année en appelant à sortir des règles tarifaires, c'est une drôle de manière de défendre le modèle conventionnel auquel les syndicats disent par ailleurs être attachés », avait réagi en décembre le directeur général de la Caisse nationale d'Assurance maladie Nicolas Revel. 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page