By jeanmarcmorandini.com
Santé

Mises en cause par une association, les chaînes de café Starbucks et Costa s' engagent à servir des boissons plus saines !


0

Les chaînes de café Starbucks et Costa se sont engagées à servir des boissons plus saines après la publication du rapport d'une association britannique qui a trouvé des taux de sucre "dangereusement" élevés dans certaines boissons chaudes aromatisées. Parmi les 131 boissons analysées par l'association Action on Sugar (Action sur le sucre, 98% d'entre elles contenaient suffisamment de sucre pour mériter une étiquette rouge qui correspond au Royaume-Uni à une recommandation pour les consommateurs de réduire la consommation de ces produits.

Selon l'étude 98 % des boissons chaudes vendues par les chaînes de café contiennent un niveau excessif de sucre.

 L'organisme a dressé un tableau des boissons les plus sucrées. En tête du palmarès, le thé aux fruits de chez Starbucks, le « hot spiced fruit raisin », en version « venti », soit 568 ml. En deuxième position, on trouve le « chaï latte » de chez Costa, un mélange de thé indien épicé et de lait fouetté, qui totalise vingt cuillères de sucre.  

Puis arrive le « mocha blanc » de chez Starbucks, en version 500 ml et avec crème fouettée, qui représente dix-huit cuillères, ou 58 grammes, en comptant les sucres naturellement contenus dans le lait.

"C'est encore un autre exemple de la quantité scandaleuse de sucre ajouté dans notre nourriture et nos boissons. Pas étonnant que nous ayons le taux le plus élevé d'obésité en Europe", a regretté Graham MacGregor, le président de l'association. "Nous offrons aussi une large gamme de produits plus légers"

Une porte-parole de Starbucks a indiqué que la chaîne de cafés s'était engagée cette année à "réduire le sucre ajouté dans nos boissons les plus riches de 25% d'ici la fin 2020". "Nous offrons aussi une large gamme de produits plus légers", a-t-elle ajouté. Le responsable de la communication de la chaîne Costa, Kerry Parkin, a affirmé que son entreprise avait pris "des mesures importantes pour réduire la teneur en sucre" de sa gamme et qu'elle comptait "continuer à améliorer l'équilibre" nutritionnel des produits. Mais Kawther Hashem, un chercheur de l'association, a de son côté appelé à ce que les chaînes de café agissent "immédiatement" pour réduire la quantité de sucre utilisé. Il recommande également d'améliorer l'étiquetage et de cesser de vendre des boissons XXL.

Les proportions des boissons chaudes aromatisées sont aussi mises en cause. Action on sugar épingle en particulier Starbucks, la seule chaîne à proposer le modèle de plus de 500 ml. Comme le préconisent les experts de l'ONG, les chaînes pourraient par exemple renoncer à commercialiser les gobelets les plus grands, jouant ainsi mécaniquement sur la quantité de sucre consommée.

 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page