By jeanmarcmorandini.com
Santé

Prévenir et soulager les infections urinaires avec la médecine chinoise


0

Une femme sur deux serait sujette aux infections urinaires , de façon ponctuelle ou récurrente. Si ce sujet reste encore assez tabou et donc peu évoqué, il n’en est pas moins très incommodant pour les personnes concernées. Souvent bénignes mais malgré tout douloureuses, les infections urinaires touchent plus particulièrement les femmes, le risque augmentant avec l’âge. Pour les traiter, l’allopathie prescrit le plus souvent des antiseptiques et antibiotiques pour enrayer la crise. Mais il existe d’autres approches comme avec la médecine chinoise, laquelle permet de prévenir et soulager ces moments (très) désagréables.

Selon la médecine occidentale, les infections urinaires sont dues à l’infection d’un organe faisant partie de l’appareil urinaire : la vessie, le rein, l’urètre ou la prostate chez les hommes.

Les femmes sont les plus touchées du fait de leur anatomie. En effet, la première cause des infections est d’origine bactérienne : les germes présents dans la région anale (bactéries intestinales) migrent à travers l’urètre vers la vessie, provoquant la cystite. Si l’infection n’est pas bien soignée, le rein peut être atteint. Les rapports sexuels, une hygiène trop rigoureuse désé quilibrant la flore bactérienne peuvent également en être les causes.

Le domaine d’action de la Vessie est plus étendu en médecine chinoise qu’en médecine occidentale. En plus de stocker et éliminer l’urine lors de la miction, elle participe au processus de transformation des Liquides, nécessaire à la production d’urine. En effet, la troisième étape de séparation des Liquides clairs et des Liquides troubles est réalisée par le Gros Intestin et la Vessie. Sur le plan mental, un déséquilibre de la vessie peut entraîner des sentiments tels que la jalousie, la suspicion et la rancune.

Comment faire le lien entre la médecine occidentale et la médecine traditionnelle chinoise ? Selon cette dernière médecine, les divers troubles de la santé sont principalement dus à des déséquilibres énergétiques des organes. Une infection bactérienne sera alors liée à un système immunitaire défaillant, signe d’un déséquilibre énergétique.

Les infections urinaires peuvent provenir d’un vide du yin du rein, qui crée une chaleur descendante, d’où les symptômes de brûlures lors des mictions, l’envie pressante d’uriner…

En effet, la fonction d’excrétion des liquides de la Vessie (appelée « Qi Hua ») est sous le contrôle du Rein qui réchauffe le Qi de la Vessie pour l’aider à séparer le Clair du Trouble. Lorsqu’il y a un vide de yin du Rein, un feu apparent ou « feu vide » se crée dans le corps. Celui-ci est d’autant plus favorisé lorsque le corps n’a pas assez d’Eau pour réguler ce feu de nature yang.

Côté alimentaire, il existe un aliment très efficace pour soigner les cystites : le céleri branche. En effet, ce légume, parmi ses nombreuses vertus, permet de lutter contre les états de chaleur de la vessie et favorise la qualité et la quantité des mictions. C’est également un excellent antiseptique des voies urinaires et un très bon diurétique.

Inspirés par la pharmacopée chinoise, les Laboratoires BIMONT ont développé le complément alimentaire Zhi Bai Di Huang Pian. Cette formule permet de prévenir et soulager les infections urinaires. Son principe est de tonifier le yin du Rein et de diminuer le feu vide. Composition : Rahmannia, Cornouillier, Yam, Plantain d’eau, Pachyme, Pivoine en arbre, Ecorce de phellodendron et Rhizome de l’anemarrhena.  

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page