By jeanmarcmorandini.com
Psy

Fou de rage contre son ex-épouse, un Américain tient depuis 2 ans un faux blog où il salit sa réputation


0

Cela pourrait s'appeler de la cyber-vengeance ! Un ex-mari amer a transformé la vie de son ex-femme en un véritable cauchemar après avoir créé un site Web consacré à ruiner sa vie !

Desiree Capuano, une Américaine  vivant en Arizona, vit un enfer depuis deux ans depuis que son ex-mari qui lui en veut à mort d'avoir obtenu la garde de leur fils. En mars 2014, une collègue de Desiree vient lui expliquer que ce n'est pas forcément une bonne idée de se vanter sur internet d'être une strip-teaseuse doublée d'une toxicomane. Desiree essaye de comprendre et  découvre le site desireecapuano.com qui contient tous les détails concernant sa vie privée

Ses photos intimes en compagnie de son petit ami y figurent en bonne place, ainsi qu'un cliché de sa carte d'utilisatrice de cannabis médical.  On y apprend également que la mère de famille «maltraite les enfants», qu'elle est «raciste», «narcissique» et finalement, «juste une mauvaise personne dans sa globalité». Elle découvre aussi que c'est son ex-mari, Patrick Fox qui en est l'auteur.

Chaque fois qu'elle essaye par voie juridique de le faire supprimer il réapparaît en ligne parce qu'il change d'hébergeur. «Il dit à tout le monde qu'il n'arrêtera pas, que rien de tout cela ne le forcera à arrêter. Il dit qu'aucune loi ne pourra lui dicter ses actes», confie Desiree au   «New York Daily News» . Pire, les  autorités de l'Arizona lui ont dit qu'il n'y avait rien à faire au sujet de la page, car elle relève de la liberté d'expression !

James Pendleton, son petit ami, qui est également présenté sur la page a déclaré:  «Il est de toute évidence une personne très malade et il ressent beaucoup de haine envers elle, et ça fait peur."

La mère de famille a contacté le FBI, les hébergeurs du site malveillant et plusieurs avocats. Mais elle n'a pas les moyens financiers de porter plainte au civil.

Depuis janvier 2014, le site est toujours en ligne. Patrick Fox n'a plus le droit d'entrer en contact avec son ex-femme, mais il continue d'actualiser régulièrement son blog et a  expliqué à Desiree que son but ultime était de la pousser au suicide. L'homme a hacké son compte LinkedIn pour envoyer le blog diffamatoire à ses 650 contacts. Patrick Fox, lui, assume et ne cherche pas à nier ses actes. «Je consacrerai le restant de mes jours à faire tout ce que je pourrai, dans les limites de la légalité bien sûr, pour gâcher sa vie et la détruire», a déclaré le Canadien sur   CBC

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page