By jeanmarcmorandini.com
Psy

Un homme de 42 ans et une ado de 14 ans tombent amoureux via Snapchat: Les parents portent plainte !


0

Selon La Depeche.fr un homme de 42 ans a rencontré une jeune adolescente de 14 ans via l'application snapchat . Au fil de leurs échanges, les deux protagonistes se sont trouvés des affinités et ses ont rencontrés à Narbonne puis à Tarbes. Du 19 juin au 1er juillet 2015, ils vivront même comme un couple indique le quotidien

La mère de l'adolescente a alerté la police et  Franck est interpellé en gare de Tarbes, alors qu'il accompagne Charline au train.

Convoqué au tribunal, l'homme est sommé de s'expliquer. La présidente Élisabeth Gadoullet qui vraisemblablement déteste les réseaux sociaux assène: «Avec vous, elle tombe sur une image d'adulte qui l'emmène encore plus vers la perversité, qu'est-ce qui s'est passé ?», lui demande la présidente.

«Un moment d'égarement, je ne sais pas.» Pendant l'enquête, ce dernier a affirmé" : «Cela a été un coup de foudre. J'aime Charline et c'est réciproque. Je sais que c'est hors la loi mais je l'aime toujours».

 L'avocate de la mère de Charline démonte son argument et l'accuse d'avoir profité de la naïveté de l'adolescente. «Il a cassé l'enfance de cette jeune fille.»

 François Jardin, vice-procureur, rappelle que la loi «oblige» Franck «à mettre le holà à cette relation. «Elle n'était pas apte à apprécier le caractère gravissime de la situation. Elle recherchait un pigeon pour la sortir de sa réalité.»

Pour Me Stéphanie Balespouey, conseil de Franck, «cette histoire, c'est la rencontre de deux immaturités… Il n'y avait aucune perversion mais de la transgression morale, des deux côtés».

Et d'ajouter que la mère de Charline «était au courant de la situation. Elle a choisi de laisser sa fille seule pour qu'elle retrouve son amant et n'a déclaré une fugue que dix jours après et vient réclamer aujourd'hui 20.000 €».

La mère en matière de dommages et intérêts a en effet réclamé 20.000 €. Le père, qui s'était lui aussi constitué partie civile, a demandé, lui, 20.000 € pour sa fille et 5.000 € à titre personnel. 

Le tribunal a condamné Franck à 100 jours-amendes à 15 €. Il a ordonné son inscription au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS) ( Ndlr:  Aujourd'hui, il a coupé court et ne répond plus aux courriers de Charline et a entamé une relation avec une femme de son âge.)

Le tribunal a octroyé 300 € de dommages et intérêts et a débouté les demandes du père.

*Les prénoms ont été changés

 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page