By jeanmarcmorandini.com
Santé

Imany et Carla Bruni-Sarkozy chantent pour lutter contre l'endométriose


0

Imany est la marraine de l’association ENDOmind qui a pour vocation d’aider, de soutenir et de valoriser toutes les initiatives

qui permettent de donner plus de visibilité à l'endométriose. La chanteuse qui souffre de cette maladie donnera un concert de soutien à l’association le 8 mars au Trianon.

Pour faire parler de cette maladie, elle sera accompagnée sur scène de Carla Bruni-Sarkozy, les Brigitte mais aussi Kery James, Pauline Croze ou Emilie Gassin. Toutes les recettes seront reversées à l'association Endomind France, qui organise une campagne d'une semaine pour lutter contre la maladie.

« L'association m'a contactée car il cherchait une figure féminine pour sortir cette maladie de l'ombre. Personne ne savait que j'étais atteinte. C'était un hasard, nous expliquait Imany, désormais ambassadrice de l'association. J'ai mis du temps à dire oui, mais ENDOmind a mis l'accent sur l'injustice sociale que cela provoque et cela m'a convaincue. J'ai lu plein de lettres de filles et je me suis rendue compte qu'avec cette maladie, tu te construisais dans la douleur de la puberté à la ménopause. C'est intolérable car cela définit nos relations avec les autres. » 

Comme vous l'indiquait,Morandinisanté, de nombreuses star s'engagent pour communiquer sur cette maladie. 

Lætitia Milot,  s'est engagée en tant que marraine auprès de l'association de patients EndoFrance.

Elle publie un livre, sur son combat contre cette maladie gynécologique qui réduit considérablement ses chances d'avoir un enfant.

L’endométriose est une maladie chronique, généralement récidivante qui touche 1 femme sur 10, en âge de procréer. Elle se manifeste par de violentes douleurs pelviennes, des règles abondantes et peut même entraîner une infertilité.

L' Américaine Lena Dunham , créatrice de la série Girls, a annoncé sur Facebook qu'elle suspendait temporairement ses activités en raison de son endométriose. Une nouvelle mise en lumière sur cette maladie qui touche 10% des femmes réglées.

L’endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus. Sous l’effet des hormones (oestrogènes), au cours du cycle, l’endomètre s’épaissit en vue d’une potentielle grossesse, et s’il n’y a pas fécondation, il se désagrège et saigne. Ce sont les règles.

Chez la femme qui a de l’endométriose, l'organisme ne parvient pas à éliminer ces "lésions" qui occasionnent des inflammations et des hémorragies.

Selon Delphine Ludzay, la  présidente de l'association, interrogée par Doctissimo il n'existe pas de traitement :  "Tout d'abord, il convient de rappeler qu'aucun traitement ne permet de guérir totalement. Ainsi, la prise en charge vise à soulager la vie quotidienne des patientes et leur permettre d'avoir cet enfant qu'elles ont souvent tant de mal à concevoir. Un traitement hormonal permet de bloquer l'ovulation et d'obtenir ainsi, dans la plupart des cas, une amélioration temporaire de l'état de la patiente. Cette "ménopause" réversible dès l'arrêt du traitement empêche évidemment toute grossesse. On peut également intervenir chirurgicalement pour traiter ou retirer les foyers d'endométrioses. Malheureusement, les récidives sont fréquentes et pour certaines, la persistance des douleurs importantes."


Catherine et Liliane se moquent de Carla Bruni... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page