By jeanmarcmorandini.com
Santé

Asthme : Un enfant sur 2 surdiagnostiqué


0

Selon une étude publiée dans le British Journal of General Practice, plus de la moitié des enfants traités pour asthme seraient sur-diagnostiqués.

Les immunologistes et des pneumologues du Julius Care Center et de l'université d'Utrecht (Pays-Bas) se basent sur les données  de quatre centres de santé d'Utrecht,  de 652 enfants âgés de 6 à 18 ans ayant reçu un diagnostic d’asthme et utilisant un inhalateur sur l’ensemble de l’année.

Les chercheurs remettent en cause le procédé qui a permis de diagnostiquer cet asthme, à savoir, avec ou sans test de capacité pulmonaire, ainsi que les traitements qui ont ensuite été prescrits à ces jeunes patients.

Le spiromètre est l'un des outils qui permet avec précision de définir les capacités respiratoires. Sur les 652 patients, seuls 105, soit 16,1%, ont bénéficié de ce test afin de confirmer leur asthme, "malgré les recommandations internationales", indiquent les auteurs de cette étude. 

23,2% sont atteints d’asthme probable, mais doivent encore le faire confirmer par spirométrie,

53,5% sont finalement jugés comme sur-diagnostiqués, une grande partie d’entre eux étant peu probablement atteints, et 5 nommément diagnostiqués avec asthme à tort, selon le test de spirométrie,

7,2% ne sont probablement pas asthmatiques, et jugés également a priori sur-diagnostiquée. Ces derniers étaient néanmoins sous bronchodilatateur.

Dans le monde, entre 200 et 300 millions de personnes seraient asthmatiques selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Plus de 180 000 personnes en meurt également chaque année.

En France, plus de quatre millions de personnes en seraient atteintes, et il y a près de 2 000 décès, dont 600 adolescents par an, un tiers serait âgé de moins de 15 ans. Depuis la fin des années 90, le pourcentage d'asthmatiques aurait augmenté de plus de 40% chez les adolescents indique santebolg .

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page