By jeanmarcmorandini.com
Santé

Guérira-t-on un jour du Sida ? Les résultats du vaccin Biosantech sont prometteurs !


0

A en croire la société française Biosantech, son vaccin candidat, en association avec la trithérapie, pourrait « guérir définitivement du Sida les personnes infectées ». 

 Parmi les 50 patients traités, 3 auraient une charge virale indétectable. 

Le Dr Erwann Loret, à l'origine de cette expérimentation, confirme au micro de RTL que ces résultats sont "encourageants" mais se garde bien d'en tirer des conclusions hâtives. "À mon sens, on pourra parler d'espoir de guérison lorsque ces patients auront fait la rétro-séroconversion, lorsque le système immunitaire ne détectera plus de cellules infectées et réduira le taux d'anticorps. Pour l'instant, nous n'en sommes pas là", explique-t-il avec prudence.

La société basée à Marseille présentera « les résultats détaillés » de son étude lors d’une conférence de presse à l’occasion de leur première publication dans la revue scientifique Retrovirology, peut-on lire dans un communiqué de presse. 

Dans un article publié ce mardi dans La Provence , nos confrères indiquent que «neuf patients infectés par le VIH et traités par le candidat vaccin auraient atteint la première étape vers la guérison du Sida. Autrement dit, la présence de cellules infectées dans leur sang est devenue totalement indétectable. »

Par ailleurs, ce vaccin mis au point par le Dr Erwann Loret serait très bien toléré. Lors de l’essai, le groupe des patients vaccinés et le groupe témoin auraient rapporté autant d’événements indésirables graves, sans toutefois les décrire.

Pour que ces essais cliniques, le Centre d'investigation clinique de l'hôpital de la Conception à Marseille a compté sur l'aide financière de la start-up française Biosantech et sur du crowdfunding sur Internet. "Les essais cliniques sont très chers. L'arrivée de Biosantech a été une aubaine puisque ces essais ont coûté plus d'un million d'euros", rappelle sur RTL le Dr Erwann Loret qui espère désormais que d'autres centres hospitaliers vont pouvoir s'emparer de ce traitement et "vérifier le résultat".


L' autotest VIH, c'est quoi ? par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page