By jeanmarcmorandini.com
Régime

Le régime végétarien diminuerait les facteurs de risques cardiovasculaires et le risque de cancers


0

Dès 2003, les associations "American Dietetic Association" et "Dietitians of Canada" ont affirmé que les régimes végétariens étaient "sains et bénéfiques pour la santé notamment pour la prévention et le traitement de certaines maladies". 

En France environ 2% de la population se déclare végétarienne. La plupart du temps, ce choix est motivé par le refus de la souffrance animale, une conscience écologique aigüe ou par souci d’améliorer sa santé. 

 

Le végétarisme est adapté à tous, même aux enfants. Il n’y a pas d’âge pour adopter ce régime alimentaire qui selon de nombreuses études apporte toutes les ressources nécessaires. Aussi il a été prouvé scientifiquement que ce type d’alimentation réduit les risques d’obésité.

Un végétarien consomme uniquement des végétaux ainsi que quelques sous produits d’animaux (œufs, lait, miel etc…), à la différence d’un végétalien qui consommera uniquement des végétaux et exclut de son alimentation tous produit d’origine animale. 

Selon une étude d’Oxford, publiée sur l’ American Journal of Clinical Nutrition, u n régime végétarien diminuerait les facteurs de risques cardiovasculaires et le risque de cancers. 

 

Les chercheurs ont analysé l’ état de santé de 45 000 personnes , dont un tiers étaient végétariennes, durant  plus de 11 ans . Ils ont ainsi découvert par des examens sanguins, des   niveaux bas de « mauvais » cholestérol , mais aussi une   pression plus basse . Ces bénéfices sont justifiés par une  présence mineure de graisses dans l’alimentation .

 

Selon John Robbins qui a écrit « The food révolution », les végétariens ainsi que les végétaliens, auraient une espérance de vie de 6 à 10 ans supérieure à celle des omnivores. Force est de constater que  parmi les végétariens, on retrouve moins de fumeurs, de consommateurs d’alcool et plus de sportifs.

 

L’étude a de plus montré que les végétariens n’étaient pas plus minces que les autres et aucune différence de poids n’était constatée malgré un régime alimentaire totalement différent.

Selon un document élaboré par le site végétarisme.fr, il n’est pas difficile d’adopter un mode d’alimentation végétarien répondant à ses besoins physiologiques. Céréales, légumes secs et légumes frais contiennent beaucoup de protéines et de fer. Les légumes à feuilles vertes, les haricots, les lentilles, le tofu et les noix sont d’excellentes sources de calcium. La vitamine D est naturellement produite par le corps à chaque exposition de la peau au soleil. 

Il est très facile de trouver des protéines en abondance dans les groupes d’aliments suivants : céréales, légumineuses et fruits oléagineux. Il ne faut pas confondre légumineuses et légumes, ce sont deux catégories bien distinctes.

En effet, les légumineuses sont plus proches nutritionnellement des céréales que des légumes ; elles sont une excellente source de protéines ainsi que de glucides complexes. Les légumineuses protègent du diabète. Voici quelques exemples de légumineuses : lentilles, haricots secs, fèves, pois cassés, pois chiches et soja.

Les fruits oléagineux sont également une très bonne source de protéines et leur richesse en lipides polyinsaturés permet de faire baisser la mortalité cardiovasculaire. Voici quelques exemples de fruits oléagineux : noix,  amandes, noisettes, pistaches, noix de cajou et pignons.

 

Par contre, les fruits non oléagineux ne contiennent pratiquement pas de protéines. Les besoins en protéines chez l’adulte sont d’environ 0,8 g/kg/j. Cela signifie qu’un adulte pesant 50 kg a besoin d’environ 40 g de protéines par jour. La contenance en protéines des céréales (riz, pâtes, maïs) et des légumineuses (lentilles, haricots secs) que vous achèterez est très souvent indiquée sur le paquet et vous verrez que vos besoins quotidiens seront très vite atteints.

Ainsi, les végétariens auront tout à gagner à manger des légumineuses et des céréales au cours de la même journée pour compenser ces déficits respectifs et obtenir tous les apports nécessaires à une santé de fer (on pourra jouer sur les associations pâtes/haricots, riz/lentilles, ou encore soja/riz).


Les produits sans gluten ne sont pas meilleurs... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page