By jeanmarcmorandini.com
Santé

Journée européenne de l'obésité : En 2030, la moitié de la population européenne souffrira d'obésité


0

Les Journées Européennes de l'Obésité reviennent pour une 7 ème édition . Voici l'affiche des JEO 2016 avec comme thème "Vous avez tout en VOUS pour prendre en main votre santé   D'après la EASO, en 2030, la moitié de la population européenne souffrira d'obésité. Dans certains pays, ce taux pourrait même atteindre 90 %... « Si aucune mesure n'est prise rapidement pour endiguer l'épidémie, la moitié de la population européenne sera en situation d'obésité en 2030, expliquent les autorités. Dans certains pays, 90 % des habitants pourraient même être touchés. »

La journée européenne de lutte contre l'obésité existe depuis 2010. Elle s'adresse à tous les publics concernés (patients et personnels de santé) et propose comme mot d'ordre 2013 "stop aux diktats". "L'obésité est une maladie chronique complexe qui dépend de nombreux facteurs génétiques et environnementaux, explique le Pr. Hermann Toplak, président de la EASO.

Pour conserver un IMC inférieur à 30 (la « limite » au-delà de laquelle on parle d'obésité, fixée à 25 pour le surpoids), il est essentiel d'adopter une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité physique régulière." L’obésité est définie habituellement comme un excès important de poids par augmentation de la masse graisseuse d'un individu.

Selon l'OMS, on peut définir l'obésité d'une personne en fonction de son IMC (indice de masse corporelle) en divisant son poids (exprimé en kg) par sa taille au carré (exprimée en m²). A titre d'exemple, une personne mesurant 1,80 m et pesant 78 kg aura un IMC de 24.07. L’obésité concernerait actuellement 1.4 milliard de personnes de plus de 20 ans dans le monde entier et 2.8 millions de personnes atteintes d’obésité en meurent, chaque année.

Il s'agit d'un véritable fléau pour l’OMS, qui n’hésite pas à parler d'épidémie mondiale. Les 192 états membres de l'organisation ont adopté, en 2013, une résolution visant à lutter plus efficacement contre les maladies non transmissibles et faire reculer le nombre de décès causés par l’obésité. Parmi les mesures concrètes proposées, on retrouve l'amélioration de l'étiquetage dit "nutritionnel" sur les aliments issus de l'industrie alimentaire, la diminution de la teneur en sucres dans les boissons non alcoolisées, la réduction drastique des teneurs en sel dans les plats préparés et l'abandon des acides gras utilisés dans l’industrie agroalimentaire.

"On évoque aussi la création d'une taxe spéciale sur les produits jugés néfastes pour la santé et c'est là que le bât blesse car l’alliance internationale des produits alimentaires et des boissons, qui regroupe les multinationales de l'agro-alimentaire (Coca, Pepsi, Mac-Do, Nestlé, ...) ne veut pas en entendre parler. Le bras de fer risque d'être plutôt âpre..."indique le site officiel. L’OMS demande aux états membres d'avancer rapidement. "


Journée européenne de l'obésité : En 2030, la... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page