By jeanmarcmorandini.com
Forme

Régime - Après un "Cheat Meal" ou "Cheat Day" vous allez prendre 1 à 2 kg pour mieux en perdre ! Voici le concept


0

Le cheat meal est un concept qui existe depuis un moment aux Etats-Unis. On peut manger ce que l'on veut le temps d'un repas ou d'une journée pour se faire plaisir et en plus cela nous aide à perdre du poids.

Il y a plusieurs “écoles” concernant les cheatmeals : certains prônent le fait de manger tout ce qui vous plait en quantités illimitées, tandis que d’autres préfèrent une approche plus modérée : un simple jour de “recharge” glucidique plutôt qu’un réel écart, lors duquel vous consommez plus de glucides qu’à votre habitude, mais de provenance saine (avoine, riz, céréales complètes, patates douces etc) note le site my protein.

Les cheatmeals peuvent avoir plusieurs utilités.

Ils sont intéressants car ils permettent de booster le métabolisme : si vous suivez une diète stricte depuis plusieurs semaines voir plusieurs mois, votre corps s’adapte et votre métabolisme ralentit. Vous dépensez donc moins de calories au repos. Un cheatmeal lors duquel vous apportez subitement et de manière ponctuelle à votre corps un surplus de calories aura pour effet de contrer ce ralentissement métabolique.

Les régimes strictes ont pour effet de ralentir, la production de leptine : une hormone essentielle à la perte de poids. Elle est dite anorexigène : en augmentant la satiété elle réduit la consommation alimentaire. C’est le même principe qu’un coupe-faim. Quand le taux de leptine chute, elle induit une augmentation du stockage des graisses.

Si vous suivez une diète pauvre en glucides, un cheatmeal aura pour effet de refaire les stocks de glycogène musculaire. Cela vous permet de continuer à vous entrainer dur et donc à progresser. Ce repas outrancier a bien entendu un effet psychologique positif. Manger un bon gros hamburger et ses frites est toujours un bon moment.

À noter que pour chaque gramme de glucides, vous allez stocker environ 3 grammes d’eau. Il n’est pas impossible de prendre 1 ou 2 kilos après un cheat. Rassurez vous, votre corps va l’éliminer dès que vous remangerez sainement.

Pour ce qui est de la question de la fréquence de ces repas, tout dépend de votre niveau : plus vous êtes “sec” plus vous êtes susceptible d’avoir besoin de “cheater” régulièrement. Afin de savoir s’il est opportun de faire un cheatmeal, basez-vous sur certains facteurs : cela fait plusieurs jours que vos séances en salle sont moins bonnes car vous n’avez plus de congestions musculaire vous avez souvent froid alors que vos proches non vous stagnez en termes de résultats, vous avez l’impression d’avoir atteint un plateau vous êtes fatigué et n’avez plus de force lors de vos entrainements.

Enfin il est déconseillé de cheater plus d’une fois par semaine, faute de quoi vous risquez de compromettre vos résultats.


Burger King annonce la commercialisation des... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page