By jeanmarcmorandini.com
Santé

Je mange quoi quand j'ai du cholestérol ? Le point avec le Docteur Jean-Michel Cohen


0

Le Docteur Jean-Michel Cohen a répondu aux questions de la rédaction de l'émission Télé Matin sur les idées reçues sur le Cholestérol.

Le cholestérol est souvent présenté comme l’ennemi numéro un de notre corps. En réalité, c’est un constituants gras de notre corps indispensable, nécessaire à la propagation de l'influx nerveux, précurseur notamment des hormones sexuelles, des sels biliaires et de la vitamine D.

La synthèse du cholestérol se fait principalement dans l’intestin et dans la foie, 25 à 50% sont apportés par l’alimentation. On entend parler le plus souvent de bon et de mauvais cholestérol, pourtant le terme cholestérol désigne une seule molécule qui pour circuler dans le sang a besoin de transporteurs : - Les LDL transportent le cholestérol du foie vers les cellules, en excès elles le déposent dans les artères. Le cholestérol LDL est appelé « mauvais cholestérol ». - Les HDL au contraire agissent dans le recyclage et récupèrent le cholestérol en excès pour le rapporter au foie.

C'est le «bon cholestérol ». Pourquoi surveiller son taux de cholestérol ? Lorsque le cholestérol circule en excès dans le sang, il est déposé directement dans les artères. Les risques d'accidents cardio-vasculaires sont alors élevés (angor ou angine de poitrine, AVC, artérite oblitérante des membres inférieurs).

Tout adulte de plus de 18 ans devrait connaître son taux de cholestérol, en tenant compte particulièrement de ses antécédents familiaux. En cas de prise de poids importante, en parallèle de l'apparition d'un diabète ou dans le cadre de la prise d’un contraceptif oral chez la femme, il est conseillé de le contrôler davantage.

Comment agir ? Modifier son hygiène de vie dont ses habitudes alimentaires est la première étape et elle est le plus souvent suffisante pour réguler le taux de cholestérol.

L’excès de cholestérol n’est qu’un des facteurs de risque cardio-vasculaires identifié. On note également : le diabète mal régulé, l’hypertension artérielle, le tabagisme, le surpoids et au-delà l’obésité, la consommation régulière (+ > 3 verres de vin par jour chez l'homme et >2 chez la femme), la sédentarité (<30 minutes de marche quotidienne). L'alimentation L’alimentation reste un point d’action clé en limitant directement les apports e cholestérol. Retenez une première règle simple : le cholestérol est uniquement d'origine ANIMALE. Indépendamment de leurs qualités, les graisses végétales ne contiennent jamais de cholestérol !

Les aliments les plus riches en cholestérol sont : les abats, les jaunes d'oeufs, toutes les charcuteries grasses, certains fruits de mer (particulièrement la tête des crustacés les œufs et le foie des poissons), les matières grasses d'origine animale (beurre, graisses de canard ou d’oie , crème fraîche), les fromages, les viandes grasses et la peau des volailles, les produits laitiers non écrémés ou enrichis en crème. En parallèle, il est conseillé d'augmenter ses apports en fibres contenues dans les produits complets, les fruits et légumes et d'orienter son choix de matières grasses vers des produits riches en oméga-3 notamment.

Extrait tiré du livre du Docteur Jean-Michel Cohen

Si vous présentez un excès de cholestérol, pensez à lire le guide Je mange quoi... quand j'ai du cholestérol (éditions first) de Jean-Michel Cohen.


Je mange quoi quand j'ai du cholestérol ? Le... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page