By jeanmarcmorandini.com
Santé

Une jeune fille est morte après avoir reçu un baiser de son petit ami - Découvrez pourquoi !


0

Myriam Ducré-Lemay, une jeune Montréalaise de 20 ans, est morte après avoir reçu un baiser de la part de son petit ami.

Sa mère alerte l’opinion publique contre les dangers de ne pas afficher ses allergies alimentaires.  Allergique, Myriam Ducré-Lemay n’avait pas son Épipen ni de bracelet Medic-Alert.

Ce qui devait être une belle histoire a viré au drame, lorsqu'une une jeune fille de 20 ans a embrassé son nouveau copain lors d'une soirée. Cette dernière est décédée à la suite d’un choc anaphylactique, provoqué par une tranche de pain au beurre d’arachides.

«On s’était vu quelques jours avant et elle m’avait annoncé qu’elle avait rencontré un garçon, une nouvelle relation. Ça allait bien dans sa vie à ce moment-là. Elle m’avait dit qu’elle était en amour. C’est la première fois que je voyais ma fille avec les yeux si brillants», explique, Micheline Ducré, qui se confie pour la première fois depuis le drame au Journal du Québec. «Malheureusement, elle n’aura pas eu le temps de lui dire qu’elle avait une allergie aux arachides», poursuit-elle.

Les deux amoureux se sont rendus au domicile du garçon afin d’y passer la nuit. Pendant que Myriam se préparait à dormir, son copain qui avait faim s'est fait une tartine au beurre d’arachides. Il s’est ensuite brossé les dents avant d’aller la rejoindre dans le lit où ils se sont échangé quelques baisers. «Elle ne l’a pas senti. Habituellement, elle le sentait à cent milles à la ronde», raconte Mme Ducré.

Voici ce qu'indique les extraits du rapport du coroner publié par le quotidien  canadien.  «Quand le copain est revenu à sa chambre, il a échangé des baisers avec Myriam. Peu après, cette dernière s’est sentie incommodée et a utilisé sa pompe de Ventolin présente dans sa sacoche. Comme elle n’a pas été améliorée avec le Ventolin, elle a demandé à son copain s’il avait mangé des arachides. Ce dernier lui a alors répondu positivement. Myriam D-Lemay lui a alors demandé de signaler le 911.» «Une enquête policière a été menée par les enquêteurs de la Régie de police Thérèse-de-Blainville. L’enquête a démontré que le copain ignorait la présence d’allergies chez Myriam D-Lemay. Il a aussi été démontré que cette dernière n’avait pas d’Épipen en sa possession et qu’elle ne portait aucun bracelet ou médaillon pour signifier ses allergies.» «Les policiers ont aussi appris que Myriam D-Lemay croyait que son allergie aux arachides avait diminué.»

«C’est un téléphone qui m’a réveillé à 5 heures du matin pour me l’annoncer», se rappelle Mme Ducré, qui pense à son «rayon de soleil» chaque jour. «Elle a toujours vécu une vie normale. Jamais elle n’a été brimée à cause de ça. Elle avait normalement toujours son Épipen. Tout le monde était au courant», souligne Mme Ducré. Selon elle, les personnes aux prises avec des allergies devraient toujours porter un bracelet Medic-Alert. «Il faut insister pour le bracelet. Si elle avait eu le bracelet Medic-Alert, lui, automatiquement, il l’aurait vu, lui aurait posé des questions». Mme Ducré a indiqué au Journal être toujours en contact avec le jeune homme, soulignant ne jamais lui en avoir voulu. Il a eu énormément de peine à la suite de ce drame et a dû consulter.


A la maison, quelles sont les causes des... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page