By jeanmarcmorandini.com
Santé

La maladie de La Peyronie ou la déviation du pénis en érection


0

La maladie de La Peyronie est une anomalie du pénis: la verge dévie lorsqu'elle est en érection, en raison d'une sclérose des corps caverneux. Cette maladie porte le nom de celui qui l'a décrite la première fois en 1743. Monsieur François Gigot de La Peyronie, premier chirurgien du roi Louis XV.

Dans les cas sévères, le rapport sexuel devient même impossible.

On estime que la maladie affecte 3 à 5 hommes sur 100 généralement vers la cinquantaine. Deux tiers des patients sont âgés de 40 à 60 ans.

La maladie de la Peyronie peut guérir toute seule et la verge perd sa courbe gênante ou d ans d'autres cas, la courbure devient de plus en plus importante et donc de plus en plus gênante. 

Pour certains hommes, l'angle ne perturbe pas la vie sexuelle, pour d'autres en revanche, la courbure est telle que les rapports sont difficiles voire impossibles.

Parfois ressentie comme une gêne, une honte, une anormalité, voire une monstruosité, comme une perte de virilité… la courbure peut avoir d'importantes répercussions psychologiques.

Divers médicaments peuvent être prescrits pour combattre le processus inflammatoire et ralentir l'évolution de la maladie. Il s’agit de vitamine C ou E, de cortisone sous forme de comprimés ou d’injections dans le pénis.
Si la courbure et/ou les troubles de l’érection sont invalidants, une intervention chirurgicale sera envisagée.
Avant l'opération, l'urologue vous préviendra des conséquences de l'intervention, notamment de la diminution de la longueur de la verge en érection d'environ 2 centimètres.  L'opération consiste à corriger la courbure du pénis et obtenir une amélioration de l’érection. Un retour à l’anatomie initiale est généralement impossible.  Un peu de peau est décollée afin de pouvoir réaliser une ou plusieurs plicatures destinées à redresser la verge

Lorsque la plaque est étendue et/ou que la maladie s’accompagne de troubles de l’érection, l’incision est directement effectuée dans la plaque afin de faire disparaître la tension provoquée par la courbure. Il est possible que la plaque soit complètement retirée et remplacée par un greffon. Le principal inconvénient de cette opération est le risque de perte de la qualité de l’érection et/ou d'endommagement des terminaisons nerveuses du pénis.

L'implant pénien. La pose d'une prothèse est essentiellement indiquée en cas d'impuissance.


La maladie de La Peyronie ou la déviation du... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page