By jeanmarcmorandini.com
Santé

Accès aux soins : "La fracture sanitaire se creuse" selon l'UFC-Que Choisir


0

L'association de consommateurs UFC-Que choisir publie une étude sur l'accès aux soins de ville et les dépassements d'honoraires. cette dernière appelle les autorités à un "changement radical de braquet".

L'association juge les " mesures" de Marisol Touraine "contre-productives" qui " aggravent la fracture sanitaire."

Entre 2012 et 2016, l'accès à un médecin généraliste à moins de 30 minutes du domicile, "s'est dégradé pour plus du quart de la population", relève UFC-Que Choisir.

« S'agissant des généralistes, 3,2 millions de Français vivent encore dans un désert médical, et 14,6 millions résident à plus de trente minutes d'un médecin », explique Daniel Bidaut. Chez les spécialistes, c'est la catastrophe : « Depuis 2012, pour trouver un pédiatre, gynécologue ou ophtalmo, la situation s'est dégradée pour 59 % de la population. Le recul de la présence des médecins est généralisé, aucune région n'est épargnée » affirme Alain Bazot au Parisien. 

L’association de consommateurs s’est également penchée sur les dépassements d’honoraires pratiqués par les spécialistes. Moins il y a de praticiens plus il est difficile de se soigner sans dépassement d’honoraires:  « 10 millions de citoyens renoncent à se soigner.

Contre les déserts, l'UFC propose de réduire la liberté d'installation. Contre les dépassements, elle préconise de fermer l'accès au secteur 2, où les honoraires sont libres.

L'association de consommateurs propose d'ailleurs " une carte interactive de la fracture sanitaire ." 
Il suffit de saisir le nom de votre commune et vous saurez si vous disposez de nombreux médecins ou spécialistes autour de chez vous.

Quel est le prix réel d'un consultation ?

Un généraliste de secteur 1 : 23 euros

Un pédiatre de secteur 1 : 28 euros (de 6 à 16 ans)

Un pédiatre de secteur 1 : 31 euros (de 0 à 6 ans)

Un spécialiste de secteur 1 : 33 euros Un gynécologue de secteur 1 : 33 euros

Un ophtalmologiste de secteur 1 : 33 euros

Un psychiatre, neuropsychiatre ou neurologue de secteur 1 : 52 euros

Un cardiologue de secteur 1 : 58 euros


Accès aux soins : "La fracture sanitaire se... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page