By jeanmarcmorandini.com
Santé

Un pilote d'hélicoptère réalise le rêve d'une fillette atteinte d'un cancer, qui n'a plus que quelques mois à vivre


0

Skyla Keating,  cinq ans, souffre d'une tumeur au cerveau et il ne lui reste que quelques mois à vivre.

En août de l'année dernière, Skyla , qui vit à Tauranga, a été diagnostiquée avec un Diffuse Intrinsic Pontine gliome (DIPG), une tumeur inopérable affectant le tronc cérébral près du sommet de la moelle épinière.

Il ne lui restait que neuf mois à vivre. C'était il y a 10 mois.

Après avoir lu un article publié dans le New-Zealand Herald, Jonny Chambers, pilote d'hélicoptère à Auckland, a contacté la rédaction du journal pour offrir son aide et réaliser un des rêves de la petite fille qui en  a trois : voler en hélicoptère, faire du cheval et voir la neige. Le  pilote va l'emmener faire un vol au dessus  de la ville:  "il y a 6 places donc quelques membres de sa famille pourront aussi venir", explique-t-il au New-Zealand Herald.

Le grand-père de Skyla, Keith Hatwell, est déjà très emballé par l'idée mais deux autres enfants  diagnostiqués aussi avec DIPG,  un garçon de Waikato et un autre de Auckland étaient prévus sur le vol.  Il a donc demandé à Jonny Chambers d'emmener les deux autres enfants. Si toutes les familles viennent à Auckland au même moment, "j'en serais ravi", a répondu le pilote.

Très rare et malheureusement mortel, le gliome infiltrant du tronc cérébral est un cancer qui touche les jeunes enfants âgés en moyenne de 6 ans. Chaque année en France, on recense entre 30 et 40 nouveaux cas. Actuellement, son diagnostic nécessite une biopsie, très douloureuse et très délicate à réaliser. Les traitements destinés à soigner ces jeunes patients se révèlent le plus souvent peu efficaces, et l’issue reste fatale dans la plupart des cas. 

Les tumeurs au niveau du pont affectent les nerfs crâniens, causant des symptômes liés aux nerfs qui fournissent les muscles de l'oeil et du visage, et des muscles impliqués dans l'ingestion. Ces symptômes incluent la double vision, incapacité de fermer les paupières complètement, laissant tomber un côté du visage, et difficulté en mâchant et avalant. La tumeur affecte également les « longues voies » du cerveau, avec la faiblesse résultante des bras ou des jambes et la difficulté avec la parole et la marche. Les symptômes empirent habituellement rapidement parce que la tumeur se développe rapidement.

Les signes présentés par l’enfant peuvent être diffus et progressifs, un torticolis traînant, des maux de tête, des douleurs au bas de la tête et au cou, des troubles de la marche, de l'équilibre, des paralysies de la face, de l'oeil par atteinte des nerfs crâniens.

 

 


Obama lance un plan contre le cancer qu'il... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page