By jeanmarcmorandini.com
Santé

Pourquoi la France est épargnée par l'épidémie d'obésité qui prend de l'ampleur dans le reste du monde ?


0

La France est relativement épargnée par l'épidémie d'obésité qui prend de l'ampleur dans le reste du monde selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES).

Dans le cadre de l'étude parue dans le British Journal of Nutrition, les chercheurs ont analysé les habitudes alimentaires de 2 600 adultes français représentatifs de toute la population. Voici pourquoi , selon les scientifiques on souffre moins d'obésité en France.

23% de la population française sont des "petits mangeurs". Ils mangent de tout, mais en plus petites quantités. 

89% des participants mangent des fromages gras, alors que seuls 8% d'entre eux optent pour la version light. 

Seulement 29% des Français indiquent avoir mangé des aliments transformés, frits ou panés ou cours de la semaine écoulée. Aux États-Unis 50% des habitants mangent des aliments passés à la friteuse au moins une fois par semaine. Et 8% d'entre eux le font quatre à six fois par semaine.

0% des Français déclarent avoir mangé du poisson frais au cours de la semaine écoulée, alors qu'aux États-Unis, cette part ne dépasse pas les 30%.

68% indique avoir bu de l'alcool au cours de la semaine de test, généralement du vin.

13% d'entre eux se tiennent au régime méditerranéen, riche en poisson, en fruits, en huiles végétales, en produits laitiers entiers et en alimentation non transformée.

En France, un régime sain est tout simplement synonyme de pain complet, de potages, de fruits, de thé, d'aliments peu gras et curieusement, de tartes et de gâteaux. "C'est très intéressant, car on constate que les individus qui semblent en bonne santé n'oublient pas le plaisir de manger", explique Rozenn Gazan, l'auteure principale de l'étude. "C'est un aspect important en France."

17% des Français suivent un régime dit "traditionnel" avec beaucoup de graisse, de sel et de sucre, mais issus de vin, de salami, de fromage, de pain, de viande rouge, de céréales et de dessert. En revanche, on ne trouve pas de fast food comme on en consomme aux États-Unis.

10% de la population suit ce que les chercheurs qualifient de "régime de base" composé des produits simples, non transformés tels que le fromage, les oeufs, les pommes de terre, le beurre, le yoghourt et les graisses animales, mais aussi les pâtes et le pain. "Il est clair qu'il n'existe pas de mode alimentaire spécifique", déclare Gazan. "Mais le fil rouge de la plupart des schémas alimentaires, c'est le plaisir, la convivialité et le côté social de l'alimentation. Et ce n'est pas dénué d'importance." 


Les cardiologues alertent sur les excès de sel... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page