By jeanmarcmorandini.com
Beauté

Produits cosmétiques: Certaines marques s'attirent les foudres de 60 Millions de consommateurs !


0

60 Millions de consommateurs analyse la composition de 170 produits d'hygiène et de beauté pour dénoncer ceux qui contiennent des "substances indésirables" nocives pour la peau ou l'environnement. Le magazine  publie aussi une "liste des ingrédients désirables" à privilégier dans les produits cosmétiques

"Comment repérer les ingrédients « désirables » dans les cosmétiques ? Pour préparer notre nouveau hors-série  Beauté au naturel , nous avons scruté l’envers des étiquettes de 170 produits vendus dans les rayons hygiène-beauté. Bilan : 59 produits sont satisfaisants, 57 sont passables, et 54 contiennent un nombre excessif de substances indésirables !" indique le magazine.

L’entourloupe la plus banale consiste à mettre en avant sur l’emballage un végétal attirant, mais à n’en incorporer qu’une infime partie dans le produit.

Afin d'aider le consommateur dans ses achats et de lui permettre "de distinguer les vrais des faux produits naturels", 60 Millions de consommateurs détaille la composition de 170 gels douche, dentifrices, shampooings ou crèmes solaires, notamment des "substances indésirables" car contenant des éléments irritants ou polluants, voire des perturbateurs endocriniens.

En voici un exemple.

"Vous croyez vous enduire d’un gel douche riche en « huile de tamanu et de gingembre » ? Erreur ! Vous voilà surtout enrobé d’agents lavants irritants et de substances de synthèse (PEG, quat, EDTA…) – les extraits naturels (par exemple, Callophylum inophyllum seed oil, l’huile de tamanu) étant relégués en fin de composition. À l’inverse, quelques marques affichent heureusement une formulation avec un taux très élevé d’ingrédients d’origine naturelle (près de 100 %).""

Le gel douche à l'huile de tamanu & gingembre Les Secrets de Tahiti s'attire les foudres de 60 Millions de consommateurs: "difficile de faire pire en termes de substances indésirables. Batterie de tensioactifs sulfatés irritants, parfum artificiel entêtant, PEG, EDTA, quat, avec des extraits naturels relégués en toute fin de liste".

Les tensioactifs sont très détergents, les PEG (acronyme pour PolyEthylene Glycol) sont irritants et polluants, tout comme l'EDTA qui n'est pas biodégradable. Le quat, abréviation de Quaternary Ammonium Cation, est un agent occlusif et sa fabrication est toxique pour l'environnement. L'exfoliant intense huile d'argan sauvage The Body Shop ne fait pas mieux, selon le magazine: "beaucoup de substances rédhibitoires : PEG, EDTA, tous polluants, et des filtres solaires, dont le benzophenone-3, suspecté d’être un perturbateur endocrinien".

Les désirables:  Il s'agit par exemple des huiles végétales d'amande douce ou d'argan, des beurres végétaux de cacao ou karité, d'ingrédients actifs comme l'acide hyaluronique ou l'extrait de thé vert ou bien encore des actifs gommant comme les coques de noix ou noyaux d'abricot. "Les ingrédients naturels (les moins transformés) sont inscrits en latin dans la composition", précise la revue citant par exemple le Butyrospermum parkii butter, nom latin du beurre de karité.

"Lorsqu'un ingrédient d'origine végétale figure en anglais, cela indique qu'il a probablement subi une transformation notable", avertit le magazine. 

 


Astuce beauté: Le citron vert peut vous servir... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page