By jeanmarcmorandini.com
Beauté

Les propos d'Azealia Banks font polémique : "J’aime me lâcher les cheveux et éclaircir ma peau"


0

Azealia Banks a publié une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle elle prend la défense de ceux qui choisissent de se blanchir la peau.

 « Je ne pense pas que ce soit toujours important de parler de la signification culturelle du blanchiment de la peau. En tant que personne noire dans ce monde, vous assimilez. Il y a des choses que vous acceptez. C’est devenu la norme, ça arrive tout le temps. C’est quoi la différence entre se faire refaire le nez et changer la couleur de votre peau ? »

Et d'ajouter: « Dire que ça en vient à nier ce que j’ai dit sur la situation des noirs en Amérique est ignorant et stupide. Qu’est-ce que les modifications sur le corps ont à voir avec le niveau intellectuel de quelqu’un ? Les deux ne sont pas liés.»

« Je vous ai dit à tous il y a deux ans qu’en tant que femme noire, je demande réparations et autonomie. Tout le reste c’est petit. L’appropriation culturelle, qui porte quoi, les cheveux au naturel, lâchés, décolorés ou pas, aucun de nous n’aura de vrai respect tant qu’on ne nous aura pas donné ce qu’on nous doit. Et je trouve que c’est injuste pour la cause de nier toutes ces choses très importantes que j’ai dites, juste parce que j’aime me lâcher les cheveux et éclaircir ma peau », a écrit Azealia Banks.

À noter qu'en France, les produits destinés à blanchir la peau sont dans le viseur de l’Agence nationale de santé du médicament (ANSM). qui a émis une interdiction sur les formes injectables, qui circulent sur le marché depuis quelques années.

La décision s’appuie sur des « signalements d’effets indésirables » causés par ces produits, notamment ceux à base de « glutathion et de facteur de croissance épidermique (EGF) », et sur  les décisions de son homologue américain , la Food and drug administration (FDA). L’ANSM rappelle que deux cas inquiétants ont été rapportés à des centres antipoison en France en 2015, dont l’un avec des nausées une gêne abdominale, des vertiges et des palpitations.


Les propos d'Azealia Banks font polémique : "J... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page