By jeanmarcmorandini.com
Régime

L'alimentation jeunesse : Pour booster le potentiel antioxydant de vos plats, pensez à les assaisonner


0

Un antioxydant est par définition une molécule qui diminue ou empêche l'oxydation (réaction avec l'oxygène) d'autres substances chimiques. Le fonctionnement normal de l’organisme entraîne, par oxydation, la formation de composés instables appelés radicaux libres. Mais leur production est augmentée par la pollution, le tabac, l’exposition prolongée au soleil... Une déficience d'antioxydants entraîne à long terme un stress oxydatif pouvant endommager ou détruire les cellules.

En vieillissant, notre renouvellement cellulaire étant fortement ralenti, il est intéressant de lutter contre les radicaux libres et de préserver nos cellules. Les antioxydants peuvent ainsi contribuer à diminuer l’apparition de plusieurs maladies, dont les maladies cardiovasculaires, certains types de cancers et d’autres maladies associées au vieillissement cellulaire, particulièrement visible au niveau de la peau. A l'heure où l'on met en avant les cures antioxydantes, sachez que l'on trouve au niveau de l’alimentation des antioxydants importants pour notre santé. Ces antioxydants agissent dans un premiers temps pour protéger de l’oxydation les cellules de l’aliment. Les antioxydants les plus connus sont le ß-carotène (provitamine A) dans les fruits et les légumes colorés ; l'acide ascorbique (vitamine C) dans les agrumes, fruits exotiques, fruits rouges et poivrons ; le tocophérol (vitamine E) dans les huiles de germe de blé, tournesol et colza ; le sélénium dans les poissons et la levure alimentaire ; le zinc dans les viandes, poissons et fruits de mer ; les polyphénols et le lycopène dans les tomates.

Mais sont inclus également les flavonoïdes (très répandus dans les végétaux), les tanins (dans le cacao, le café, le thé, le raisin, le vin rouge), les anthocyanes (notamment dans les fruits rouges) et les acides phénoliques (dans les céréales, les fruits et les légumes). Lors de la cuisson, certains antioxydants tels que la vitamine C sont en partie détruits et alors inactivés, alors que d'autres deviennent plus actifs ou plus facilement absorbables par le système digestif.

C'est le cas du lycopène de la tomate pour lequel la cuisson améliore la biodisponibilité. Pour booster le potentiel antioxydant de vos plats, pensez à les assaisonner de fines herbes, d’épices mais également d’ail, d’oignons et d’échalotes, sans oublier le coulis de tomates. N’oubliez pas de varier vos aliments et pensez à privilégier les produits de saison, ainsi stockés moins longtemps avant achat, ils conservent un maximum d’antioxydants. Pensez également à limiter le tabac et avec l’été qui arrive, évitez les expositions prolongées au soleil sans vous protéger correctement.

Jean-Michel Cohen

 

 


Une femme fait le buzz en Chine: Elle a un... par morandini

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page