By jeanmarcmorandini.com
Beauté

Vous songer avoir recours à une greffe capillaire ? Voici les deux techniques les plus prisées !


0

«Une personne avec des cheveux sains en perd jusqu'à une centaine par jour. Lorsqu'on commence à en perdre plus, ou lorsque la perte de cheveux quotidienne n'est plus compensée par de nouvelles repousses et qu'apparaissent des zones dégarnies ou chauves, on parle de chute de cheveux pathologique.», explique le docteur Thomas Kündig chef de la consultation pour la chute de cheveux de l'Hôpital universitaire de Zurichau site Bluewinch.

Les causes de ce problème sont multiples et vont de la génétique jusqu'à des carences en passant par diverses maladies affirme le site dermatoinfo.

Face à la perte des cheveux, ou à un soucis de calvitie, de nombreuses personnes n'hésitent plus à avoir recours à la chirurgie, avec la greffe de cheveux.

Le Docteur Paul Benet, qui exerce à Paris, explique les deux techniques les plus prisées sont la  greffe de cheveux FUE et FUT

La greffe capillaire FUE est la solution souvent privilégiée "car la finesse des instruments est censée limiter les traces de prélèvement et d’incision. Les greffons sont extraits de la zone de la couronne avec un outil de 1mm de diamètre.". Durant l'intervention, le spécialiste extrait des unités pouvant regrouper 1 à 5 cheveux. Toutefois, le Docteur Paul Benet déconseille vivement d’avoir recours à la greffe FUE dans le cadre d’une première intervention.

"Il est primordial de se souvenir que la micro-greffe capillaire doit être choisie pour les interventions de petite ampleur. Elle est idéale pour recouvrir une cicatrice disgracieuse laissant une partie de votre cuir chevelu imberbe.", explique-t-il.

La greffe de cheveux FUT est quant à elle "une technique extrêmement performante vis-à-vis du nombre de cheveux pouvant être extraits et réimplantés lors d’une intervention", explique le Docteur Paul Benet. Elle permet de prélever approximativement 7500 d’unités folliculaires.

Durant l'intervention, les greffons sont directement extraits à partir d’une bande de cuir chevelu, les racines greffées ont un taux de réussite de greffe de 100%, contrairement à la FUE. 

Cette technique de greffe capillaire "est conseillée dans tous les cas de calvitie car elle permet de prélever et d’implanter un plus grand nombre d’unités folliculaires tout en réduisant au maximum les traces de l’intervention grâce à une cicatrice permettant la repousse des cheveux.", poursuit-il.

 

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page