By jeanmarcmorandini.com
Santé

Coronavirus - Les décès dus devraient devenir plus rares au cours des semaines à venir mais "il faut être conscient que le virus ne va probablement pas disparaître" (Steven van Gucht)


0

Les décès dus au nouveau coronavirus devraient devenir plus rares au cours des semaines à venir mais "il faut être conscient que le virus ne va probablement pas disparaître", a déclaré  Steven van Gucht, le porte-parole interfédéral Covid-19.

Interrogé sur la pertinence d'un modèle développé par l'université de Seattle -évoqué par Sudpresse- selon lequel le nombre de morts du Covid-19 en Belgique pourrait tomber à zéro à la mi-mai, le virologue s'est voulu très prudent. "J'espère que dans les prochaines semaines le nombre de nouvelles infections va encore fort diminuer et j'espère que dans quelques semaines les décès seront plutôt rares. Mais c'est vraiment difficile à prédire", a répondu Steven Van Gucht.

"Cela dépend vraiment de la circulation du virus. S'il y a très peu de virus qui circule, je pense que les décès pourraient être détectés plus rarement", a poursuivi, en substance, le virologue.

"Mais il faut être conscient que le virus ne va probablement pas disparaître, donc des décès seront toujours possibles. Mais j'espère que cela deviendra de plus en plus rare dans les semaines et mois qui viennent", a-t-il ajouté. "Je pense que la période plus difficile sera de nouveau l'automne et l'hiver qui vont arriver", a poursuivi M. Van Gucht.

Le virologue a encore rappelé qu'une "toute petite minorité" de malades du Covid-19 en meurent. "Probablement, c'est moins de 1% des gens qui attrapent le virus qui vont finalement mourir de la maladie."

Rafraichir !

Les réactions

La réaction aux articles est réservée aux membres.


Haut de la page